Tarzan and the Golden Lion
   
PARUTION ORIGINALE
In  : Argosy All-Story Weekly, 9, 16, 23 et 30 décembre 1922, 6, 13 et 20 janvier 1923. En volume  : Chicago, A.C. McClurg & Co., mars 1923.
 
Bibliographie française
Couvertures françaises
 

 


RESUME

Tarzan, Korak et Jane reviennent de Pal-ul-don quand ils découvrent un lionceau orphelin. Tarzan décide de l’adopter. Le lion est baptisé Jad-bal-ja, ce qui signifie le Lion d’Or dans la langue de Pal-ul-don.

Deux ans plus tard, Tarzan part pour Opar afin de renflouer ses fonds. Il est accompagné de cinquante Waziris.

Flora Hawkes, une ancienne domestique de Lord Greystoke, a développé un plan pour s’emparer de l’or d’Opar. Quatre hommes lui ont fourni les fonds nécessaires, dont le Russe Carl Kraski. Elle a aussi engagé un acteur espagnol qui est le quasi-sosie de Tarzan : Esteban Miranda. Ils mettent en place une expédition qui se rend en Afrique. Habillé en Tarzan, Miranda tue plusieurs animaux avec son arc et ses flèches.

Tarzan se présente à leur camp. On le prend d’abord pour Miranda, mais Flora Hawkes le reconnaît. Elle s’arrange pour qu’un narcotique lui soit administré.

À Opar, un guetteur voit Esteban Miranda approcher avec des indigènes. Il court prévenir Cadj, le grand prêtre. Cadj et ses hommes partent sur les traces des intrus. Dans un camp abandonné, ils découvrent le véritable Tarzan inconscient. Cadj veut le sacrifier bien que ce soit là l’apanage de la grande prêtresse. La surgit alors et s’oppose à Cadj. Elle fait amener Tarzan à Opar.

Cadj et Oah, une prêtresse qui veut prendre la place de la grande prêtresse, complotent contre La. La libère Tarzan et ils fuient tous les deux dans les montagnes derrière Opar. Ils parviennent dans une vallée boisée où des Noirs primitifs, les Gomanganis, sont exploités par des gorilles intelligents, les Bolganis. Ceux-ci vénèrent un lion, l’empereur Numa. Tarzan laisse La au village des Gomanganis et part à la recherche d’un chemin pour quitter la vallée. N’arrivant pas à trouver de passage, Tarzan rebrousse chemin mais quand il arrive au village où il a laissé La, celle-ci a disparu. Tarzan se rend au Palais de Diamants, la forteresse des Bolganis.

Esteban Miranda se fait passer pour Tarzan auprès des Waziris. À leur tête, il s’empare de l’or ramené d’Opar. Ses complices, de retour de la chasse, sont accablés. Kraski, suivant une proposition d’Owasa, le chef des porteurs, décide d’attaquer un groupe d’Arabes pour leur voler leurs esclaves et leur ivoire.

Esteban Miranda regagne le camp de ses compagnons. Il s’entend avec Owasa à qui il révèle la vérité. Ils partent déterrer le trésor pour le cacher un peu plus loin.

Informée par un boy fidèle de la trahison du Noir Luvini qui veut massacrer les Blancs, Flora Hawkes prévient ses compagnons et tous cinq s’enfuient dans la jungle.

Tarzan rencontre un vieil homme qui lui explique être là depuis le temps de sa jeunesse. Il indique à Tarzan la tour où se trouve La. L’homme-singe se rend dans la salle du trône où La doit être livrée à l’empereur-lion. Tarzan tue le fauve puis affronte les gorilles. Des Noirs qu’il a harangués se rangent à son côté. Au milieu de la bataille, un nouveau lion surgit, Jad-bal-ja.

Le vieil homme guide les insurgés vers une sortie discrète. Sur le chemin, Tarzan, La et le vieillard prennent chacun un sac rempli de diamants. Une bataille a lieu à l’issue de laquelle les gorilles sont vaincus. Tarzan marche ensuite sur Opar à la tête d’une armée de Noirs et de gorilles qui se sont ralliés à son camp. Durant l’assaut, Tarzan voit Cadj s’enfuir et se lance à sa poursuite. Il est surpris et ligoté mais Jad-bal-ja surgit et tue le grand prêtre. Une grande fête a lieu et, le lendemain, Tarzan et Jad-bal-ja repartent pour la terre des Waziris.

Informée par les Waziris que Tarzan aurait de nouveau perdu la mémoire, Jane part à sa recherche avec cinquante guerriers. Flora Hawkes et ses compagnons tombent sur leur camp. Esteban Miranda se laisse alors tomber d’un arbre et emporte Flora. Jane est enlevée par des hommes de Luvini et emportée au village des Arabes chasseurs d’ivoire. Les Waziris attaquent le village et mettent le feu. Dans la case où se trouvait Jane, ils ne trouvent qu’un corps carbonisé.

Tarzan retrouve les Waziris puis part à la recherche de Luvini pour se venger. Il sauve Kraski et les autres de l’attaque d’une bande de pygmées et laisse les quatre hommes dans un village ami. Carl Kraski quitte discrètement le village avec un sac de diamants qu’il a volé à Tarzan. Il erre dans la jungle et tombe sur le camp d’Esteban Miranda. L’Espagnol le transperce d’un coup de lance. Il s’empare des diamants et disparaît, abandonnant Flora.

Tarzan retrouve Flora. Ensemble, ils arrivent dans un camp où ils voient Jane sortir de la forêt et se précipiter vers Esteban Miranda, qu’elle a confondu avec Tarzan. Celui-ci intervient et l’Espagnol prend la fuite. Jane explique à Tarzan qu’elle a poignardé Luvini et que c’est le corps carbonisé de celui-ci qui a été découvert.

Pour échapper à Jad-bal-ja, lancé après lui, Miranda plonge dans la rivière Ugogo mais il tombe entre les mains du chef cannibale Obebe.
 



BIBLIOGRAPHIE FRANCAISE

«  Tarzan et le Lion d’Or  » (trad. inconnu). In  : Hop-là, n° 104 (3 décembre 1939) à 129 (26 mai 1940).
Tarzan et le Lion d’Or (trad. de Tristan Renaud). Paris, Édition Spéciale, octobre 1970, coll. «  Tarzan  », n° 8. Couverture  : Burne Hogarth.
Tarzan et le Lion d’Or (trad. de Marc Baudoux). Paris, NéO, juin 1988, coll. «  Tarzan  », n° 9. Couverture  : Jean-Michel Nicollet.
Tarzan et le Lion d’Or (trad. d’Isabelle Maillet). Paris, Hachette, octobre 1995, coll. «  Bibliothèque Verte  », n° 38. Couverture  : Marcel Laverdet.
Tarzan et le Lion d’Or (trad. de Marc Baudoux). Cressé, PRNG Éditions, septembre 2020. Couverture  : C. Edmund Monroe.

 


COUVERTURES FRANCAISES

 


Edition Spéciale


NéO


Bibliothèque Verte
 


PRNG

 



© Michel Vannereux