Tarzan and the Ant Men
   
PARUTION ORIGINALE
In  : Argosy All-Story Weekly, 2, 9, 16 et 23 février, 1er, 8 et 15 mars 1924. En volume  : Chicago, A.C. McClurg & Co., septembre 1924.
 
Bibliographie française
Couvertures françaises
 

 


RESUME

Depuis un an, Esteban Miranda vit dans des conditions misérables dans le village d’Obebe le cannibale. Un jour, il persuade Uhha, la fille du sorcier Khamis, de le délivrer. Il s’enfuit dans la forêt, emmenant la jeune fille avec lui.

Tarzan décide d’entreprendre une excursion en avion mais l’appareil s’écrase au milieu de la Grande Forêt Épineuse, une région impénétrable. Inconscient, Tarzan est trouvé par une femelle Alali : une femme d’aspect grossier et robuste. Elle le ramène dans son village où elle est tuée par l’une de ses congénères. Tarzan reprend connaissance et s’enfuit en emmenant un jeune mâle avec lui. Dans la forêt, il entraîne le jeune Alali à l’usage des armes. Le jeune homme prend peu à peu de l’assurance.

Un jour, Tarzan tombe sur une femelle Alali qui affronte une horde d’hommes minuscules. Ce sont des hommes de quarante centimètres au plus, de race blanche. Tarzan les aide contre la géante, libérant un homme-fourmi qu’elle tient dans sa main. Reconnaissants, les petits hommes l’amènent dans leur cité composée de gigantesques dômes.

Le roi de la ville de Trohanadalmakus prépare une guerre contre la ville de Veltopismakus dans le but d’enlever Janzara, la fille du roi, afin qu’elle devienne la femme de Komodoflorensal, l’homme-fourmi – ou Minunien – dont Tarzan a sauvé la vie.

Une armée de Trohanadalmakus attaque soudain. Tarzan participe au combat. Il est renversé sous le nombre et perd connaissance.

Uhha a perdu tout respect pour Esteban Miranda. Une nuit, elle lui assène un coup violent sur la tête qui lui fait perdre la raison. Elle s’enfuit mais est tuée par un lion.

Quand Tarzan se réveille, il est dans une pièce avec des Minuniens de la même taille que lui. Il cache qu’il sait parler, les Minuniens le prenant pour un Alali, et apprend qu’il a été amené à Veltopismakus. Il est conduit devant le roi Elkomoelhago. En l’entendant discuter avec ses courtisans, il apprend qu’il est l’esclave d’un certain Zoanthrago. L’homme-singe est envoyé aux carrières sous le Dôme Royal où vivent des milliers d’esclaves. Il fait la rencontre de la belle Talaskar, qui cache sa beauté pour ne pas être importunée. Un esclave, Caraftap, s’en prend à Talaskar quand celle-ci s’occupe de Tarzan. Caraftap se jette sur Tarzan. La rixe attire l'attention d’un garde, Kalfastoban, qui se montre intéressé par la beauté de Talaskar. Tarzan a ensuite la surprise de retrouver Komodoflorensal, lui aussi capturé mais qui garde secrète son identité.

Zoanthrago fait chercher Tarzan. Komodoflorensal, qui fait croire qu’il peut converser avec Tarzan dans une autre langue, l’accompagne. Ils sont conduits au Dôme Royal. Zoanthrago explique devant le roi comment il a fait pour réduire la taille de l’homme-singe puis en fait la démonstration sur un rongeur. Komodoflorensal et Tarzan sont ensuite enfermés dans une pièce dont ils s’évadent rapidement. Ils se battent contre des gardes et enfilent leurs uniformes.

Ils retournent chez les esclaves pour libérer Talaskar, seulement celle-ci a été rachetée par l’officier Kalfastoban. Ils repartent au Dôme Royal. Caraftap, qui a reconnu les deux hommes malgré leur déguisement, s’empresse d’aller les dénoncer. Tarzan tue Caraftap et Komodoflorensal se charge de Kalfastoban. Tarzan, Komodoflorensal et Talaskar fuient alors par une galerie.

Ils débouchent dans les appartements de la princesse Janzara. Les deux hommes sont précipités dans une fosse où se trouvent deux chats sauvages. Janzara et Talaskar, qui se battent entre elles, tombent à leur tour. Ils reçoivent l’aide inattendue de Zoanthrago, lequel est amoureux de la princesse. Janzara se range au côté des évadés. Avec son aide, ils se procurent des antilopes de monte et fuient Veltopismakus.

Après quatre jours, ils sont rattrapés par les soldats lancés à leurs trousses. Ils partent trouver refuge dans la forêt quand ils sont attaqués par des mâles Alali. Tarzan reconnaît parmi eux celui qu’il a emporté dans la forêt et le persuade de les relâcher. Les fugitifs peuvent enfin regagner Trohanadalmakus. Komodoflorensal demande la main de Talaskar qui est en réalité la princesse d’un autre royaume.

Profitant de sa petite taille, Tarzan décide de traverser la Grande Forêt Épineuse. Au bout de la deuxième nuit, il ressent des nausées et perd connaissance. Il retrouve sa taille normale et est retrouvé inconscient par le sorcier Khamis de l’autre côté de la Grande Forêt Épineuse. Il est amené au village d’Obebe d’où il s’évade facilement. Dans la confusion, Obebe tue Khamis.

Un Waziri retrouve Esteban Miranda, le prend pour Tarzan et le ramène chez lui. Tout est mis en œuvre pour le guérir. On fait même venir un célèbre chirurgien de Londres. Miranda fait croire qu’il est Tarzan mais le véritable homme-singe surgit à temps pour révéler la vérité.
 



BIBLIOGRAPHIE FRANCAISE

Tarzan et les hommes-fourmis (trad. de Jacques Parsons). Paris, Édition Spéciale, novembre 1970, coll. «  Tarzan  », n° 9. Couverture  : Burne Hogarth.
Tarzan et les hommes-fourmis (trad. de Marc Baudoux). Paris, NéO, janvier 1989, coll. «  Tarzan  », n° 10. Couverture  : Jean-Michel Nicollet.
Tarzan et les hommes-fourmis (trad. de Jérôme Jacobs). Paris, Hachette, janvier 1995, coll. «  Bibliothèque Verte  », n° 39. Couverture  : Marcel Laverdet.
Tarzan et les hommes-fourmis (trad. de Marc Baudoux). Cressé, PRNG Éditions, septembre 2020. Couverture  : Allen St John.

 


COUVERTURES FRANCAISES

 


Edition Spéciale


NéO


Bibliothèque Verte
 


PRNG

 



© Michel Vannereux