Tarzan the Magnificent
   
PARUTION ORIGINALE
« Tarzan and the Magic Men ». In : Argosy Weekly, 19 et 26 septembre, 3 octobre 1936. Suivi de : « Tarzan and the Elephant Men ». In : Blue Book of Fiction and Adventure, novembre et décembre 1937, janvier 1938.
 
PREMIERE EDITION
Tarzan the Magnificent. Tarzana, Edgar Rice Burroughs Inc., 1939.
 
Bibliographie française
Couvertures françaises
 

 

RESUME

Pour venir en aide à l'écrivain américain Stanley Wood, Tarzan s'aventure au pays des Kaji et des Zuli, deux tribus de femmes guerrières. Tarzan est capturé par les Zuli, que dirige le gnome Woora grâce à une émeraude géante aux pouvoirs coercitifs. Il s'évade puis, après que Woora a été tué par un prisonnier, il se rend chez les Kaji commandés par Mafka, qui est le double parfait de Woora. Il impose sa volonté grâce au Gonfal, un énorme diamant. Il a en sa compagnie une femme blanche, Gonfala. Tarzan retrouve Stanley Wood et les deux guides Spike et Troll. Ils s'évadent et quittent la cité en emportant le diamant et l'émeraude. Mafka est massacré par les amazones. Gonfala, libérée de l'influence de Mafka, les accompagne.

Spike et Troll s'emparent du Gonfal et de l'émeraude et s'enfuient après avoir capturé Gonfala. Leur chemin les mène dans la cité d'Athné, la ville ennemie de Cathné, la Cité de l'Or. Stanley Wood, à la recherche de Gonfala, pénètre dans Athné où il est incarcéré avec Spike et Troll. Le dictateur Phoros vient de prendre le pouvoir.

Tarzan arrive à Cathné mais alors qu'il croit être accueilli en ami, il est arrêté et incarcéré. Alextar, le nouveau roi, s'est avéré faible et est tombé sous l'influence du grand conseiller Tomos. La foule se soulève contre Alextar. Le roi se donne la mort.

Tarzan se rend ensuite à Athné. Capturé, il est condamné à se battre dans l'arène. Il s'évade sur un éléphant sauvage et tombe sur une armée venue de Cathné. À l'issue d'un combat, les forces d'Athné sont vaincues. Phoros est tué par Gonfala alors qu'il cherchait à abuser d'elle.


BIBLIOGRAPHIE FRANCAISE

Tarzan le magnifique (trad. de Gilbert Viala). Michel Decuyper (hors commerce), 1992. Couverture : John Coleman Burroughs.

 

COUVERTURES FRANCAISES

   

 



© Michel Vannereux