Almanach Tarzan

 
Vers 1950, l’hebdomadaire Tarzan était à l’apogée de son succès. Et il semblait qu’il avait encore devant lui de beaux jours ! C’est sans doute ce succès qui a dû inciter son éditeur à faire un almanach. Il y eut 3 parutions successives, dans le bas de la dernière page au paragraphe dépôt légal, il est noté 6-49, 6-50, 6-51. Le 6 étant très certainement le mois de parution (Juin), il est aussi possible que l’éditeur avait choisi cette date de publication juste avant les grandes vacances scolaires. D’un format 315 X 215 chaque fascicule comporte 80 pages toutes en noir et blanc, la couverture et les deux pages centrales sont en couleurs.

Pour ce qui est de notre héros, il lui est réservé 18 pages pour les almanachs de 1949 – 1950 et 19 pages pour celui de 1951. Le reste du contenu de chaque almanach comporte tout ce qu’il était bon et sage de mettre dans ce genre de publication, faite pour les jeunes. Chaque parution contient très approximativement le même genre de récit. Des histoires complètes en B.D. de dessinateurs français, ayant pour sujet l’aventure et le western avec notamment un bon Tom Mix.

Le numéro de 1951 contient une B.D. « La flèche noire » signée Y.W. Groux qui excellait dans le dessin des histoires de cape et d’épée.

Il y a aussi des récits à lire, des contes, des histoires vécues. Le jeune lecteur de l’époque trouvait aussi des articles sur les grandes gloires du sport, la vie sportive avec un palmarès des différentes disciplines. Cet almanach ayant pour nom Tarzan, il aurait été judicieux de parler de son créateur. Dommage !

L’hebdomadaire Tarzan publiait principalement les bandes journalières. La B.D. Tarzan de ces almanachs ne pouvait qu’être que des épisodes de la planche du dimanche. L’almanach de 1949 reproduit les planches du dimanche n° 850 du 22 mai 1947 au n° 867 du 19 octobre 1947. Dans cette publication, seuls les numéros apparaissent, les dates sont gommées. Curieusement, l’histoire commence avec un résumé sans aucun titre, il s’agit de l’histoire « Tarzan dans l’île de Ka-Gor ». Il était difficile de faire autrement quand on sait que cet épisode commence à la page 840 !

Les pages 840 à 856 sont dessinées par Rubimor, les suivantes par Burne Hogarth jusqu’à la page 867. Pour cette publication, les pages ont été fidèlement reproduites sauf que dans la 5ème vignette de la page 858 l’éditeur a cru bon de supprimer le révolver des mains du personnage féminin.

L’almanach suivant de 1950 contient les planches du dimanche de Rubimor n° 788 à 829 (1946-47). Pour ce numéro il n’y a pas de résumé mais un titre « Tarzan dans la cité maudite ». Ici, les dates et les numéros des planches n’apparaissent pas du tout. Par un savant montage des vignettes et un changement de texte, les auteurs de la publication ont réussi à transformer l’histoire en mettant une partie du début dans le milieu !

Pour la dernière parution de 1951 le Directeur de la publication avait choisi de publier « des pages Hogarth ». Mais pour des raisons totalement incompréhensibles, nous constatons aujourd’hui avec stupeur que l’épisode en question qui avait pour titre « Tarzan et la fontaine fatale » a été affreusement mutilé et déformé. Les planches 582 du 3 mai 1942 au n° 592 du 19 juillet 1942, sont dans leur totalité méconnaissables dans ces pages de l’almanach. De ces trois épisodes des planches du dimanche, seule celles publiées dans le premier almanach sont fidèles à l’original. Pour les deux dernières publications, pourquoi diable, a-t’on pris un malin plaisir à transformer ces petites œuvres de dessinateurs talentueux ?
 
CONTENU
1949
Rubimor (Planches du dimanche 850 à 856)
Burne Hogarth (Planches du dimanche 857 à 867)

1950
Rubimor (Planches du dimanche 796 à 829)

1951
Burne Hogarth (Planches du dimanche 582 à 592)


© Michel Vannereux