Marie
 
In : Cassell's Magazine, septembre 1911 à février 1912. Londres : Cassell, janvier 1912.

 

RESUME

Dans sa jeunesse, Allan Quatermain vivait dans une mission avec son père.

À quinze miles habite dans une petite ferme appelée Maraisfontein un fermier Boer appelé Henri Marais. Lors d'une visite, Henri Marais propose qu'Allan apprenne le français chez lui. Allan se rend à Maraisfontein. Il fait la rencontre de Marie, la fille de Marais, et de Leblanc, un Français alcoolique qui doit lui apprendre la langue.

Allan tombe amoureux de Marie. Un jour, ivre, le Français tue un Kaffir qui est le fils du chef Quabie. Celui-ci lance une attaque sur Maraisfontein. Henri Marais étant parti, Allan se précipite pour les aider. Leblanc tue un messager, aggravant encore la situation. Il est peu après enlevé. Alors qu'Allan va ôter la vie de Marie, Henri Marais arrive avec ses hommes. Allan, blessé, apprend que les Kaffirs ont pris la fuite. Le cadavre décapité de Leblanc est retrouvé.

Allan fait la connaissance du neveu de Marais, Hernando Pereira, qui possède une grande richesse. Une rivalité se développe tout de suite entre eux. Parmi les personnes présentes se trouve Peter Retief, un des commandants de la frontière. Un concours de tir est organisé mais Pereira utilise des balles trafiquées, ce qui provoque la colère de Peter Retief.

Henri Marais ne veut pas qu'Allan courtise sa fille qui doit épouser Pereira. Marie affirme qu'elle si elle ne peut pas se marier avec Allan, elle n'épousera personne.

Les Boers vont quitter la région pour s'établir à l'intérieur des terres, loin de l'influence britannique : le Grand Trek.

Ne souhaitant pas devenir homme d'église comme son père, Allan sert pendant un an à la frontière. À son retour, il reçoit une lettre de Marie qui l'informe que son groupe a été décimé par la fièvre et qu'il a un besoin urgent d'aide. Allan embarque aussitôt sur un bateau en compagnie de son serviteur, le Hottentot Hans.

Le bateau arrive à Delagoa Bay. Allan part aussitôt pour l'intérieur des terres. Il trouve la caravane de Marais en piteux état. Pereira est parti avec deux hommes et les munitions qui restaient. Allan aide les Boers à se rétablir. Henri Marais ne veut toujours pas qu'il épouse Marie mais dans six mois, celle-ci sera libre de choisir. Allan promet d'attendre jusque-là.

Un des hommes partis avec Pereira revient. Allan part et retrouve Pereira qui ne montre aucune reconnaissance.

Le groupe part dans l'intention de rejoindre le groupe de Peter Retief au Natal. Pereira part de son côté. Les Boers poursuivent leur route. Ils trouvent les restes du chariot de Pereira et, bientôt, sont encerclés par les Zoulous. Pereira a accusé le groupe de Boers d'être dangereux. Le capitaine zoulou donne à Allan le nom de Macumazahn, (Celui qui a l'œil ouvert) puis le conduit auprès du roi Dingaan.

Allan se rend au village de Dingaan. Le roi le défie de tuer trois vautours sur cinq. Allan réussit bien qu'il y ait un doute jusqu'au dernier moment.

Les Boers peuvent poursuivre leur voyage. Ils repartent et tombent sur le groupe de Peter Retief. Pereira est avec lui. Il nie quand Allan l'accuse. Ils entrent dans le territoire qui est maintenant le Natal. Allan installe une maison un peu plus loin où il compte vivre.

Retief découvre que les propos d'Allan étaient vrais et il a chassé Pereira.

Dingaan est hostile envers les Boers mais un sorcier appelé Zikali lui a dit qu'il ne doit jamais tuer d'Anglais.

Après avoir ramené à Dingaan du bétail qui a été volé, Retief lui rend une deuxième visite. Allan, qui a entre-temps épousé Marie, l'accompagne. Un traité est signé entre les Boers et les Zoulous. Dingaan ayant confirmé la trahison de Pereira, Pereira est renvoyé et Henri Marais part avec lui. Juste après, Allan est saisi et enfermé.

Les Zoulous massacrent tous les Boers. Allan reste enfermé pendant une semaine puis il est libéré. De retour chez les Boers, Pereira et Marais l'accusent d'avoir trahi les Boers au profit des Zoulous. Allan est jugé et reconnu coupable. Il est incarcéré.

Pour se débarrasser d'Allan, les Boers décident de le laisser s'évader et de l'abattre alors. Marie s'arrange pour prendre la place d'Allan et c'est elle qui est tuée par Pereira. Henri Marais tire sur Pereira. Avant de mourir, celui-ci avoue avoir menti..

 



© Michel Vannereux