L'ŒUVRE D'EDGAR RICE BURROUGHS
The Return of Tarzan
   
PARUTION ORIGINALE
In : « New Story Magazine », juin, juillet, août, septembre, octobre, novembre et décembre 1913.
 
PREMIERE EDITION
A.C. McClurg & Co., mars 1915.
 
Bibliographie française
Couvertures françaises
Adaptations en bandes dessinées
 

 

RESUME

Tarzan retourne à Paris et se trouve mêlé aux manigances des Russes Nikolas Rokoff et Alexis Paulvitch qui cherchent à nuire au comte Raoul de Coude et à sa jeune femme Olga. Rokoff monte un traquenard et s'arrange pour que le comte de Coude surprenne sa femme avec Tarzan. De Coude provoque Tarzan en duel. L'homme-singe accepte et se laisse tirer dessus sans riposter. Il montre ensuite au comte une lettre de confession qu'il a extorquée à Rokoff. De Coude offre à Tarzan un poste d'agent spécial.

Tarzan est envoyé en Algérie où le lieutenant Gernois est soupçonné de trahison. Il est en fait manipulé par Rokoff. Après avoir dû affronter des Arabes de mèche avec le Russe, Tarzan finit par récupérer des papiers que Gernois a remis à Rokoff puis embarque sur un bateau pour le Cap. Là, il rencontre Hazel Strong, la meilleure amie de Jane. En route, il est jeté à la mer par Rokoff et Paulvitch.

Rokoff se montre très prévenant envers Hazel Strong, s'intéressant particulièrement à sa fortune. Au Cap, Hazel a la surprise de tomber sur Jane Porter qui participe avec ses proches à une croisière sur le yacht de Lord Tennington, le Lady Alice. Hazel, sa mère et Rokoff sont invités sur le yacht.

Il se retrouve près de sa cabane natale. Il est accueilli par la tribu des Waziris et les aide contre une bande de pillards. Tarzan part ensuite avec des Waziris vers une cité où ils ont trouvé de l'or. Il s'aventure dans Opar, construite il y a dix mille ans par une grande race, venue d'un pays englouti par la mer, et qui est maintenant peuplée d'hommes primitifs et de belles prêtresses. Il sauve la grande prêtresse La d'un dément. Il repart avec une fortune en lingots d'or.

Le Lady Alice heurte une épave et doit être évacué. Jane, Clayton et Rokoff se retrouvent à bord d'un canot. Ils finissent par accoster en Afrique. Durant deux mois, ils survivent dans des conditions précaires. Jane est enlevée par les Opariens. Tarzan se précipite à son secours. Ils regagnent ensuite la côte où ils trouvent Clayton mourant.

Rokoff est mis aux arrêts et le professeur Porter célèbre le mariage de Tarzan et Jane.


BIBLIOGRAPHIE FRANCAISE

Le retour de Tarzan (trad. de Pierre Cobore). In : « Hop-là », n° 21 (1er mai 1938) à 35 (7 août 1938).
Le retour de Tarzan (trad. de Pierre Cobore). Hachette, octobre 1938. Couverture : Jacques Souriau.
Le retour de Tarzan (trad. de Anne Frejer). Edition Spéciale (coll. Tarzan), n° 2, juin 1970. Couverture : Burne Hogarth.
Le retour de Tarzan (trad. de Marc Baudoux). NéO (coll. Tarzan), n° 2, septembre 1986. Couverture : Jean-Michel Nicollet.
Le retour de Tarzan (trad. de Marianne Costa). Hachette (coll. Bibliothèque Verte), n° 32, octobre 1993. Couverture : Marcel Laverdet.
Le retour de Tarzan (trad. de Marc Baudoux). 10/18, (coll. Domaine étranger), n° 2964, juin 1998. Couverture : Burne Hogarth.
« Le retour de Tarzan » (trad. de Marc Baudoux). In recueil : La Légende de Tarzan. Omnibus (septembre 2012). Couverture : Burne Hogarth.

 

COUVERTURES FRANCAISES

 


Hachette
(1938)


Edition Spéciale
(1970)


Néo
(1986)
 


Bibliothèque Verte
(1993)


10/18
(1998)


Omnibus
(2012)
La Légende de Tarzan

 


PRINCIPALES ADAPTATIONS EN BANDES DESSINEES

  • Bandes quotidiennes du 10 juin au 17 août 1929 (série A, 60 bandes). Texte : R.W. Palmer. Dessins : Rex Maxon.

  • Comic-book « Tarzan of the Apes » (Gold Key), n° 156 (1966). Texte : Gaylord DuBois. Dessins : Russ Manning.

  • Comic-book « Tarzan of the Apes » (D.C.), n° 219 à 223 (1973). Texte et dessins : Joe Kubert.

  • Comic-book « The Return of Tarzan » (Dark Horse Comics), n° 1 à 3 (1997). Texte et dessins : Thomas Yeates.

  • Comic-book « Lord of the Jungle » (Dynamite), n° 9 à 14 (2012/2013). Texte : Arvid Nelson. Dessins : Roberto Castro.


© Michel Vannereux