LE CYCLE DE MARS
The Gods of Mars
   
   
EDITION ORIGINALE EN MAGAZINE
In : The All-Story, janvier, février, mars, avril et mai 1913
   
EDITION ORIGINALE EN VOLUME
Chicago, A.C. McClurg & Co., septembre 1918
   

 

RESUME
 
Dix ans après son retour sur Terre, John Carter est à nouveau projeté sur Mars. Il se retrouve au bord d'une mer, près d'une forêt. Il aperçoit d'étranges créatures, des hommes-plantes qui s'en prennent à un groupe de Martiens Verts. Il vient en aide au dernier survivant qui, à sa grande surprise, se révèle être Tars Tarkas.

John Carter apprend que, le croyant mort, Tars Tarkas est allé le chercher là où se retrouvent les morts dans la croyance barsoomienne : dans la vallée de Dor, sur les rives de la mer perdue de Korus dans laquelle se jette la rivière Iss. C'est censé être une vallée d'amour, de paix et de repos.

Dans des cavernes, ils sont confrontés à des banths, les lions de Mars, qui sont amadoués par une jeune femme, Thuvia. Elle explique qu'elle est esclave depuis dix ans des Therns Sacrés qui vivent dans un palais sur le versant extérieur des montagnes. John Carter et Tars Tarkas libèrent des prisonniers mais le groupe est attaqué par des Therns. Les esclaves libérés sont tués.

Le palais des Therns subit l'attaque des mystérieux Pirates Noirs de Barsoom. John Carter laisse partir Tars Tarkas et Thuvia à bord d’un aéronef et se retrouve seul. Il monte sur un navire où il trouve une fille blanche ligotée. Il s’agit de Phaïdor, la fille de Mataï Shang, le maître des Therns Sacrés. John Carter interroge Xodar, un Pirate Noir qu’il a capturé, et qui a le rang de dator des Premiers-Nés, nom que se donnent les Pirates Noirs de Barsoom.

Un autre vaisseau surgit. John Carter et Phaïdor sont capturés. Le navire se dirige vers un immense puits circulaire de trois cents mètres de diamètre. Il s'enfonce et débouche au-dessus d'une gigantesque mer intérieure. Le navire accoste sur une île et les prisonniers sont conduits devant la déesse Issus. Il leur est interdit de voir son visage. L'interdit est levé pour Phaïdor mais cela la condamne à mourir dans un an. John Carter a aussi la permission de voir Issus qui n'est qu'une vieillarde très âgée et hideuse. Xodar est déchu de son rang pour avoir été capturé. Un Premier-Né, Thurid, s’en prend à lui mais Carter intervient et humilie l’homme.

Xodar est emmené avec Carter sur l'île-prison de Shador. Là, John Carter rencontre un autre prisonnier dont le visage lui est étrangement familier. Ils ne tardent pas à s'évader et s'emparent d'un vaisseau. Pourchassés, ils filent vers le puits qui donne sur l'extérieur.

Le jeune Martien Rouge apprend enfin à John Carter qu'il est son fils, Carthoris. Le vaisseau quitte les régions polaires et se pose afin que les hommes puissent se reposer un peu. Ils retrouvent Thuvia puis John Carter se rend dans une cité morte pour libérer Tars Tarkas qui a été capturé par des Warhoons. Il le libère et, alors qu’ils sont pris en chasse, une flotte d'Hélium fait son apparition.

John Carter et ses compagnons sont pris à bord des bâtiments de la flotte d'Hélium. Depuis la disparition de Mors Kajak et Tardos Mors, partis à la recherche de Carthoris, le pouvoir est assuré par Zat Arras, le jed de Zodanga. Dejah Thoris a ensuite disparu. John Carter et ses compagnons sont amenés devant Zat Arras qui les traite comme des blasphémateurs quand il raconte la vérité sur la vallée de Dor.

Arrivé à Hélium, John Carter est jugé par une assemblée de nobles. Il est condamné à mort mais l'intervention véhémente de Kantos Kan force Zat Arras à reculer. Il accorde une année à John Carter jusqu'au retour de Tardos Mors et Mors Kajak.

Sola, qui avait disparu en compagnie de Dejah Thoris, se présente soudain et annonce que la princesse a été enlevée par les Pirates Noirs de Barsoom. Tandis que la flotte est préparée, John Carter est enlevé et jeté dans un cachot sur l'instigation de Zat Arras. Près d'un an s'écoule avant qu'il ne parvienne à s'échapper. Il rejoint ses compagnons et, bientôt, la puissante armada mise sur pied met le cap sur le pôle Sud.

La flotte approche du territoire des Therns. Une flotte dirigée par Zat Arras se présente. John Carter s'empare du vaisseau amiral du jed, lequel préfère se jeter dans le vide. Plusieurs vaisseaux rejoignent la mer d’Omean. John Carter apprend alors que Dejah Thoris est toujours en vie. Il croyait que le délai d'un an était passé mais il avait calculé en jours terrestre. Dejah Thoris doit être emmenée au Temple du Soleil. C'est un petit temple qui tourne une fois sur lui-même à chaque révolution de Barsoom autour du soleil. La chambre ne peut s'ouvrir qu'au bout d'un an.

John Carter et une armée se dirigent vers le temple d’Issus. John Carter retrouve brièvement Dejah Thoris mais elle est peu après capturée. Elle est enfermée dans le Temple du Soleil avec Phaïdor et Thuvia, qui avait été reprise. John Carter se précipite. Au milieu de la fumée, il voit Phaïdor brandir une dague pour tuer Dejah Thoris mais Thuvia s'interpose. La fumée l'empêche de voir qui a été frappée par la dague.

Le Temple du Soleil se referme alors et il faut désormais que John Carter attende un an.


BIBLIOGRAPHIE FRANCAISE

« Divinités martiennes ». In : Robinson, n° 56 (23 mai 1937) à 68 (15 août 1937). Traduction : Pierre Cobore.
Les dieux de Mars. Paris : Édition Spéciale, mars 1971 (coll. John Carter, n° 2). Traduction : Thérèse Lauriol. Couverture : Philippe Druillet.
Les dieux de Mars. Paris : Albin Michel, mars 1988 (coll. Épées et Dragons, n° 11). Traduction : Charles-Noël Martin. Couverture : Donald Grant.
« Les dieux de Mars ». In recueil : Le cycle de Mars – 1. Bruxelles : Lefrancq, avril 1994 (coll. Volumes). Traduction : Charles-Noël Martin. Couverture : Patrice Sanahujas.
« Les dieux de Mars ». In recueil : Le cycle de Mars. Paris : Omnibus, février 2012. Traduction : Charles-Noël Martin, révisée par J.-F. Amsel. Couverture : Marc Taraskoff.
« Les dieux de Mars ». In recueil : Le cycle de Mars. Paris : France Loisirs, novembre 2012. Traduction : Charles-Noël Martin, révisée par J.-F. Amsel. Couverture : Marc Taraskoff.
Les dieux de Mars. Cressé : PRNG Éditions, juillet 2015. Traduction : Charles-Noël Martin. Couverture : Allen St John.

 

EDITIONS FRANCAISES EN VOLUME
 


Édition Spéciale, coll. John Carter
(1971)


Albin Michel, coll. Épées et Dragons
(1988)


Lefrancq, coll. Volumes
(1994)
Le cycle de Mars – 1
 


Omnibus
(2012)
Le cycle de Mars


France Loisirs
(2012)
Le cycle de Mars


PRNG Éditions
(2015)