The Scientists Revolt
   
PARUTION ORIGINALE
In : « Fantastic Adventures », juillet 1939.
 
PREMIERE EDITION
In recueil : « The Scientists Revolt and Beware ». Lohae Press, 2008.
 
Bibliographie française
Couvertures françaises
 
Version remaniée par l’éditeur de Beware.

 

RESUME

En 2190, le peuple d’Assuria se rebelle contre le gouvernement. Pour protéger son fils Alexander, le Gouverneur Scientifique le confie au lieutenant Terrance Donovan qui va rejoindre l’Amérique avec sa femme et son fils. Quand ils arrivent, un des enfants est mort.

Des années plus tard, Macklin Donovan, du Service Secret, enquête sur le milliardaire Mason Thorn qui entretient des rapports avec des exilés assuriens. Il a pu se mêler à d’autres invités à la Thorn Tower à New York. Parmi ceux-ci se trouvent John Saran, un exilé politique assurien et sa fille Nariva, que Macklin courtise.

Une nuit, Mason Thorn est tué. La police arrive sur les lieux, dont le lieutenant Terrence Donovan – le père de Macklin.

Macklin est témoin de plusieurs incidents étranges, alors que des personnages disparaissent. Il finit par pénétrer dans un placard et se retrouve dans un autre bâtiment situé à un kilomètre et demi de là. John Saran et Nariva sont présents avec un groupe d’individus dont Paul Danard, l’ancien valet du Gouverneur Scientifique. Danard est abattu. C’est lui qui a tué Thorn.

Le maître d’hôtel Greeves explique que les conjurés disposent d’un système de transmission de la matière à ondes radio. Nariva est en fait la fille de Michael Sanders, Ministre de la Guerre d’Assuria il y a vingt-deux ans. Paul Danard s’était rallié aux révolutionnaires. Il voulait faire disparaître le prince héritier. Nariva et Greeves voulaient le protéger.

Il subsiste un doute quant à savoir si Macklin est bien le prince héritier.


BIBLIOGRAPHIE FRANCAISE

Révolte chez les scientistes. Michel Decuyper (hors commerce), 1995. Traduction : Gilbert Viala.
La révolte des savants. In recueil : « Le cycle de la Lune ». Lefrancq, coll. Volumes, janvier 1996. Traduction : Martine Blond.

 

COUVERTURES FRANCAISES

   


© Michel Vannereux